Le Kazakhstan devient producteur d'horticulture sous serre grâce à KUBO

La Chine veut filer bon train avec le développement de l’horticulture dans le pays. « Le pays veut réaliser en dix ans ce que le Westland a fait en cent ans », expose le directeur commercial Robert Keijzer de KUBO. Pour cette raison, les autorités chinoises investissent aussi beaucoup d’argent dans la réalisation de nouvelles zones horticoles. « La Chine attache beaucoup d’importance à produire une nourriture en suffisance et saine pour sa propre population. Et en concentrant la production dans la campagne, les autorités peuvent lutter contre l’exode des populations des régions rurales vers les villes en créant des emplois. »

La région autour de la ville de Xi’an est un tel « Westland chinois » potentiel. Le siège de Haisheng se trouve dans la ville – quatre millions d’habitants. L’entreprise veut à présent aussi réaliser d’importantes avancées dans la culture maraîchère. À cet effet, la première serre Ultra-Clima avait déjà été commandée chez KUBO il y a deux ans, pour un projet de 12 hectares à 4 heures de route de Xi’an. L’entreprise comptant plus de 2 000 travailleurs a de sérieux projets pour élargir fortement cette superficie.

Deuxième projet

Entre-temps, Haisheng cultive ici déjà pour la deuxième saison des tomates. À présent, un autre projet est en construction plus au nord-ouest, près de la ville de Pingliang, de nouveau du type Ultra-Clima. La serre aura une superficie de 17 hectares, espace de culture et de service compris. Ici aussi, Haisheng va cultiver des tomates, toute l’année, sans éclairage. L’énergie provient d’une centrale d’énergie comme chaleur résiduelle.

Climat désertique

Le choix d’une serre Ultra-Clima ultramoderne pour un « pays en voie de développement horticole » comme la Chine est moins spectaculaire qu’il n’y paraît. La région connaît un climat désertique, avec des étés chauds et des hivers froids. Ce sont justement les conditions dans lesquelles la serre Ultra-Clima affiche des performances optimales.

Haisheng ne laisse rien au hasard. Étant donné que l’expertise horticole est chose rare dans le pays, l’entreprise utilise le Smart Growing, la petite sœur de KUBO qui propose un accompagnement à la culture tant physique qu’à distance. Les figures clés visées pour ce projet seront aussi formées bien avant la mise en service.